Réseau du Baron

           En juillet 2020, avec l’aide du Spéléo Club de la Haute-Vienne, je réalisais une photo de la salle Queffelec dans le réseau de la Pierre St Martin. Une fois devant l’écran, on se rend alors compte clairement qu’il existe une galerie en hauteur. Après renseignement, cette galerie est inconnue. Germe alors l’idée de faire l’escalade pour aller voir ça de plus prés!

Salle Queffelec
salle Queffelec et sa galerie inconnue au milieu

       Après un peu de retard à l’allumage à cause des différents confinements, on se retrouve à trois, Vincent, Manon et Brice, le 21 juillet 2021 pour commencer l’escalade. Grace à nos Scurions, on se rend vite compte qu’il faut mieux tenter l’escalade par le cotée de la salle Adélie, car beaucoup moins merdique au niveau de la roche en place. En espérant bien sur que la lucarne entrevue côté Adélie, jonctionne bien avec la lucarne côté Queffelec.

Vincent dans l’escalade, assuré par Manon.

           Cette escalade débute à 5 m du cheminement emprunté lors des traversées. Grace à la virtuosité de Vincent, l’escalade est rapidement terminée au bout de 15m, dont les 5 derniers sur un éboulis branlant, ne demandant qu’à descendre dès que l’on pose les pieds dessus…

        Une fois les trois réunis en haut, on laisse passer Manon devant, elle qui réalise sa première ”première”. Comme prévu, on arrive alors rapidement au niveau de l’ouverture qui donne sur la salle Queffelec!

Le balcon donnant sur la salle Queffelec

    Quelques jours avant cette découverte, nous apprenions le décès du Baron Jacques Sauterreau de Chaffe, (mais était il vraiment Baron?), spéléo emblématique de la Pierre et  grand ami de Corentin  Queffelec. En sa mémoire, nous nommons alors ce réseau , le réseau du Baron.

          En quatre explorations, et avec l’aide également de Cécile et Jean-Paul, nous découvrons et topographions 400 m de nouvelles galeries. Malheureusement ça n’ira pas plus loin…..

Manon dans le P.15m

          Mais la découverte de quelques  beaux passages  nous permettent de faire quelques belles photos souvenir.

Vincent essaye de gratter quelques mètres de plus de première.

        Sans oublier la descente  de 40m plein pot, depuis le plafond de la salle Adélie, pour atterrir à moins de 10 mètres du départ de l’escalade initiale.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *