Galerie Aranzadi – Pierre St Martin

       Novembre 1986, après plus de 8 heures de route en provenance de Limoges (A l’époque, pas d’autoroute, pas de déviation des grandes villes…) et quelques heures de sommeil au gite de Ste Engrace, chez Burguburu, je découvrais pour la première fois  la salle de la Verna, les grandes salles et la galerie Aranzadi avec les copains du SCHV (Spéléo Club de la Haute Vienne).  Ce séjour m’a  marqué à vie, certainement à cause du vin chaud à Aranzadi, le casque remplacé par un bonnet et les pets au  Bolinos mais c’est une autre histoire….

1986 A la sortie, après la ballade à Aranzadi (Photo Jacques Auvert).

        Depuis 33 ans,  j’y suis retourné de nombreuses fois, mais aujourd’hui,  me voilà de retour dans la galerie Aranzadi pour une petite séance photo avec Mickey et Louis. Puisque c’est équipé par Amalgame, on remonte les puits arrosés du Maria Dolores pour tenter de réaliser quelques photos  dans  une  ambiance  aquatique.

Louis dans le premier puits

      C’est l’occasion rêver de tester en conditions réelles mon bricolage pour rendre étanche le flah Godox AD360.

Mickey dans le deuxième puits

      Après s’être bien mouillé, on va tenter de  se    »réchauffer » en faisant quelques photos dans la galerie Aranzandi, lieu unique de la Pierre St Martin, avec ses montagnes d’argile.

Concrétion  »poussant » sur un remplissage d’argile

    Entre deux photos, Louis et Mickey en profitent quand même pour disserter sur la géologie de cet endroit

      Au lieu de se réchauffer, on se refroidit sur les poses longues pour les photos, mais Mickey et Louis ne brochent pas, et sont toujours partant pour une dernière photo.

Le trou noir derrière, c’est la Verna.
 »Galeria Aranzadi » dans l’argile

       Il est alors  temps de redescendre au fond de la Verna pour finir cette journée et ce réchauffer pour de bon!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *