Mine en Bigorre

      Une fois de plus, grâce à Louis, nous entreprenons une nouvelle  balade dans  une vielle mine située en Lavedan.

Les yeux  de l’entrée

      Nous nous retrouvons à 5 pour effectuer cette belle traversée entre le 19ème et le 20ème siècle, une époque pas si lointaine où les Pyrénées comptaient de très nombreuses mines. De cette période, il  ne reste que quelques vestiges en surfaces qu’il faut savoir trouver et déchiffrer, et sous terre, les traces sont nombreuses avec des kilomètres de galeries labyrinthiques!

Pilier de mine, comment ça tient?

    Nous rentrons par une des entrée supérieure de cette mine. Dès  le début,  nous sommes surpris par les volumes imposant des premiers creusements. Plus nous nous enfonçons,  plus nous trouvons quelques vestiges de cet exploitation du plomb et du zinc.

Berline

      Grâce  à Jean-Marc qui connait parfaitement cet endroit, nous nous baladons dans les parties les plus belles de la mine. A chaque virage, une surprise nous attends!

        En prévision d’une grosse séance photo, nous avons pas mal de matériel pour prendre des photos des différents paysages que nous rencontrons. Pour les gros volumes,pied photo  et  phares  leds  sont  indispensables.

Une grande salle ébouleuse.

        Un niveau a été complétement noyé par une le recoupement d’une source et permet d’utiliser le flash étanche.

Le  »lac Bleu » profond de 12m et donnant sur une réseau noyé.

       A chaque arrêt, c’est le même jeu. Sortir l’appareil photo, sortir 2, 3, 4 ou 5 flashs, positionner tout le monde, trouver la bonne position et trouver les bon les réglages pour essayer de sortir une bonne photo.

Alain devant un autre accès au niveau noyé.

       En l’absence de Mathieu, mon éclairagiste préféré, c’est Jean-Paul qui gère le flash Godox, bien gros et bien puissant qui permet de faire de beaux contre jours.

Grande galerie avec des berlines

 

Jean-Paul et la machine.

 

Alain devant une trémie
Encore une grande salle avec une cascade en plafond

 

On retrouve l’écoulement un niveau en dessous!
Le même écoulement toujours un niveau plus bas. L’eau sort d’une trémie

 

Roue à aube dans une galerie. A quoi servait t’elle?

      Après plusieurs heures à faire des photos et à découvrir ce site fabuleux, il est temps de sortir par une entrée inférieure. Le spectacle est tout simplement fantastique dans cet enchevêtrement d’arche.

La cathédrale de sortie.

       Merci à Jean-Marc et à Louis pour cette belle ballade le patrimoine minier du lavedan.

2 réflexions sur « Mine en Bigorre »

  1. Extraordinaires photos. Je sais à quel point il est difficile de réaliser de beaux clichés en spéléologie minière et le travail que cela demande en matière d’éclairage. Sans parler des difficultés à protéger le matériel (eau et boue). Je suis sans voix devant la qualité de ces clichés. Chapeau bas! c’est du grand art!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *