Photo et spéléo

       Faire de la photo sous terre demande un minimum d’organisation et de matériel approprié.

photographe5.jpg
En action dans une mine

         Quelque soit le matériel photo employé(Canon, Nikon ou Pentax dans mon cas), il faut pouvoir le transporter sans qu’il  ne subisse les affres du milieu souterrain.  Choc, humidité et froid en sont les principaux.  Ne voulant pas dépendre de porteur, je me débrouille donc pour le transporter  seul (Je suis comme ça l’unique responsable si du matériel photo est abîmé). Mon matériel est donc choisi pour avoir le meilleur compromis entre la qualité, la robustesse et la compacité.

        L’appareil photo, un réflex Pentax K5 (tropicalisé et relativement compact pour un reflex), est protégé dans une petite valise étanche de type Pelicase, dans laquelle je peux également mettre un flash,  une cellule radio  de déclenchement Yongnuo et quelques chiffons pour nettoyer l’appareil. Ça rentre juste, et  il est plus pratique et rapide  de sortir l’appareil de cette valise que d’un bidon étanche.

Conditionnement Pentax K5 avec objectif 10-20mm, un flash et une cellule.
Conditionnement Pentax K5 avec objectif 10-20mm, un flash et une cellule.

         Pour les flashs, un bidon étanche de 6 litres fait parfaitement l’affaire et permet d’en loger 4 avec en plus un peu de petit matériel (pied de flash) et quelques chiffons pour s’essuyer les mains. L’intérieur du bidon est protégé avec un bout de matelas mousse.

Bidon étanche et 4 flashs Yongnuo
Bidon étanche et 4 flashs Yongnuo

        Pour le transport,  j ai longtemps hésité entre le kit normal du spéléo, pratique et compact, mais souvent  trop petit  pour loger l’ensemble de mon matériel, et le kit bag sherpa, trop volumineux pour passer facilement partout sous terre.

4.JPG
Matériel photo prêt à rentrer dans le kit, avec en plus, pied photo et monopode.

     Mais depuis un an,   j’utilise  un kit de la marque Aventure Verticale. Il s’agit du modèle  kit bag 40L AVSP36. Son volume important supérieur à un kit de spéléo normal me permet de rentrer et de sortir rapidement tout mon matériel, avec en plus de la place pour glisser aisément un pied photo et  un monopode sur le coté,  et mon mini kit avec le matériel  d’attente et la nourriture. Si l’on veut on peut remplacer le mini kit par un bidon étanche de 3 litres pour transporter encore du matériel fragile (flash, objectif, etc…).

7.JPG
Comparaison de volume entre le ”le kit photo” et le kit de transport normal du spéléologue.

       Les bretelles matelassées du kit permettent de l’utiliser facilement pour le transport du matériel photo et de son matériel perso lors des longues marches d’approches, mais également sous terre.

        Au cas où il faut transporter encore plus lors des marches d’approche (ça arrive malheureusement),  je glisse le kit photo dans son grand frère, muni d’une ceinture matelassé et confortable et sur lequel j’ai adapté une sangle de poitrine, et roule ma poule…

9.JPG

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *