Traversée de la Pierre St Martin

       Juillet 2020, l’ARSIP organise une opération mise en sécurité-dépollution sur la traversée Tête Sauvage – Verna. C’est l’occasion rêvée de refaire cette belle ballade avec quelques copains et également sortir quelques poubelles!

Au départ. Photo Philippe PICARD

       10h00, on se retrouve donc à 6 à l’entrée de la Tête Sauvage. On  espère  bien profiter de cette cavité sans trop galérer pour l’itinéraire. Les puits sont descendus à un rythme tranquille

Puits Damocles

et on retrouve tous derrière le fameux soupirail après un petit bain forcé…

Jean-Louis sort du soupirail
Jean-Louis sort du soupirail

         A partir de maintenant, il faut essayer de bien gérer l’itinéraire pour ne pas trop perdre de temps par de longues recherches fatigantes et inutiles.

Cantalou dans la rivière du Bassaburu
Cantalou dans la rivière du Bassaburu

             Comme les souvenirs  de mes 7 précédentes traversées sont encore bons et que le balisage est largement suffisant, ce n’est pas trop difficile d’arriver à la salle Monique (ou camp des anciens) pour la première partie de notre ramassage de poubelles.

        On enchaîne la salle Susse, pour se retrouver au départ du fameux  grand canyon, ou rivière du spéléo Club de Paris. C’est le moment de re-sortir l’appareil photo!

Ghislaine et Serge
Ghislaine et Serge

            Pendant plus d’1.5km les pieds, voir les cuisses, dans l’eau, on profite de ce paysage humide. La progression est entrecoupée de temps en temps par quelques séances photos.

Alain, le cow-boy

        Cantalou en profite pour aimer sa Scurion que je  lui ai prêtée, lui qui voulait faire la traversée à l’acéto….

        Il est temps de sortir du grand canyon vers la galerie des marmites et de la grande corniche pour se réchauffer un peu.

Galerie des marmites
Grande corniche

         Le   tunnel du vent se passe le plus vite possible pour ne pas avoir trop froid, je n’ai pas le temps de sortir l’appareil photo…

             Après une pause bien méritée pour manger et se changer, il est l’heure de partir pour l’enchaînement des grandes salles, sans oublier de finir de remplir nos kits des poubelles qui traînent ici et là.

    Pause obligatoire à la salle Lépineux pour la photo traditionnelle.

       Puis c’est reparti avec quelques petites pauses pour profiter des volumes!

Salle Loubens
Galerie du métro

Les salles mythiques s’enchaînent, on ne se perd pas, on  »fonce »….

Salle Corentin Queffelec

Queffelec, Adélie, Chevalier puis Verna, on se sent toujours très petit au milieu de ces immenses vides souterrains.

Salle Chevalier

          Vu l’horaire tardif, nous n’avons pas la chance de profiter de l’éclairage de la salle de la Verna, mais on se consolera avec la chaleur extérieure et les dernières lueurs du jour, il est 22h00. Grace aux navettes réalisées par Dominique et Philippe,  on se retrouve rapidement devant un bon apéro pour finir notre journée…

Une réflexion sur « Traversée de la Pierre St Martin »

  1. Merci Brice pour ce cr imagé ; je suis avec petits enfants tout mois de juillet, sinon j aurai bien volontiers replongé pour s imprégner de cette atmosphère si particulière mais chargée d histoire. A une prochaine fois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *