Trou Souffleur de Larrandaburu – Odita

       Le trou souffleur de Larrandaburu et Odita Lezia ont été jonctionnés en 1994 par Jean-Paul GUARDIA et Christian COMBES après de nombreuses séances d’escalade, de désobstructions, et aventures en tout genre.  Depuis, cette traversée a été refaite à de nombreuses reprises par les explorateur du Spéléo Club de Comminges  et Oxykarst. Mais toujours dans le but d’explorer le réseau. Escalades et topographies auront été les maîtres  mots de cette zone.

Salle des 40èmes rugissants
Salle des 40èmes rugissants

    Quoi qu’on pense certains , cette traversée ne sera jamais une classique de la Pierre Saint-Martin.

sans titre (1 sur 1).jpg

      D’un côté il faut équiper Odita Lezia et son puits de 155 mètres, de l’autre les puits du trou souffleur avec les étroitures  pouvant être arrosées, et sans  oublier sa veine d’argile qui ne demande qu’une chose,  reboucher le puits sur les spéléos qui ne seraient pas assez prudent.

sans titre (1 sur 1)-11.jpg

      Et entre les deux encore 150 mètres de puits et d’escalade à  ré-équiper.sans titre (1 sur 1)-5.jpg

      Dans cette zone, il manquait encore à faire une séance photos.

        Nous nous retrouvons à 4 d’Oxykarst, Jean-Paul, Claude, Cyril et Brice,  pour entreprendre cette séance. Vu la moyenne d’age, ça pourrait être la traversée des vieilles tiges, mais ce terme à déjà été utilisé!

sans titre (1 sur 1)-18.jpg

        Les éclairages Scurion nous permettent de redécouvrir cette zone que nous ne connaissions qu avec notre petite flamme de l acéto, quand elle  voulait bien fonctionner….

     Les balisages mis en place il y a 20 ans ont permis de préserver les zones sensibles, mais nous découvrons quand même sur le cheminement une belle merde humaine et son confetti de rubalise qui a servi à l’essuyage du postérieur de l’individu. En effet, quelques temps avant, une traversée a été faite par un groupe hors explorateurs du réseau et voici le résultat…. sans titre (1 sur 1)-19.jpg

      Apres nettoyage rapide, on commence les photos dans les plus belles zones. Les flashs crépitent et les Scurions permettent d apprécier le paysage.

     La sortie se fait par le puits d Odita, où le brouillard ambiant et l’ambiance  verticale ne facilitent  pas les photos.

Puits d’Odita Lezia

 

sans titre (1 sur 1)-21.jpg sans titre (1 sur 1)-24.jpg

Une réflexion au sujet de « Trou Souffleur de Larrandaburu – Odita »

  1. Magnifiques photos comme toujours et quelle équipe !!!
    Merci de réveiller tous les bons souvenirs que j’ai eu la chance de partager avec toi , Cyril, Jean-Paul et les autres dans ce trou souffleur et Odita, un voyage que je peux revivre par procuration
    Vous n’avez pas changé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *